Le métier de technicien de beauté consiste, à travers l’utilisation de techniques esthétiques ainsi que de produits cosmétiques, à entretenir et à embellir la peau et les phanères (soins esthétiques du visage, du corps, manucurie, maquillage…). Il a également pour but d’apporter un bien-être et un confort à la fois physique et psychique au client, et doit être à même de le conseiller et de lui vendre les produits de beauté adaptés.

Ce métier demande d’avoir de solides connaissances dans des domaines variés : hygiène, anatomie, biologie cellulaire et cutanée, cosmétologie… mais également en termes de technologie et de techniques esthétiques (tout en respectant la sécurité du client). Le milieu de l’esthétique est un secteur en perpétuel évolution, qui nécessite donc de se former et de s’informer régulièrement sur ce qui se fait aussi bien au niveau national qu’au niveau international.

Le technicien de beauté se doit de respecter une certaine déontologie : c’est à dire un ensemble de règles morales et de devoirs vis-à-vis de ses clients, des membres de la même profession, mais aussi vis-à-vis des autres professions complémentaires. Ce code moral énonce les qualités du technicien de beauté, les règles de « bon comportement professionnel » à suivre et les limites professionnelles à ne pas dépasser. En plus de l’amour de son métier, le technicien de beauté doit avoir le goût du contact humain et être ouvert aux autres.

Fermer le menu